Le village
Durrenbach, le village
Aperçu historique
La destinée de Durrenbach, village cité pour la première fois sous le nom de “Grewenbach” en 1106 dans un document signé par l’Empereur germanique Henri V, est liée directement à l’évolution de l’abbaye de Walbourg, fondée en 1074 par deux moines bénédictins, Wibertus et Manenius. 
 
L’agriculture et l’artisanat rural furent pendant des siècles les seules activités économiques des habitants. La découverte d’une nappe de pétrole en 1891 à seulement 150 mètres de profondeur bouleversa leur destinée. Subitement, on vit pousser par-ci, par-là des tours en bois animées par des machines étranges du jeune ingénieur Antoine Racky. C’est là qu’il mit au point son invention, un système de forage à battage rapide qui fit le tour du monde.  
Cette aventure se prolongera avec celle de Pechelbronn et Durrenbach devint un village d’ouvriers-paysans vivant au rythme des saisons et de la production de l’or noir de la concession. Les brasseries et les commerces fleurissent. Le chemin de fer désenclava la commune.  
Malheureusement cet eldorado fut de courte durée. La fièvre du pétrole retomba dès 1906. 
Tours de forage à Durrenbach au début du siècle dernier.
Situation géographique de Durrenbach
Durrenbach au centre de 6 villages, se situe  à une dizaine de kilomètres au Nord de Haguenau, en bordure de la Vallée de la Sauer à 170 m au-dessus du niveau de la mer.

Son ban longe la D27 de Hegeney sur toute la traversée de Morsbronn jusqu'à l'intersection avec la D250 vers Gunstett, qu'il longe en direction de Biblisheim pour rejoindre  Walbourg et Hinterfeld.

 Il s’étend  sur une superficie totale de 529 ha dont 201 ha de terres cultivées, 228 ha de prés et de pâturages et 96 ha de vergers, jardins, terrains bâtis, etc…  

 A part quelques peupleraies et des bosquets de saules et d’aulnes en zone humide, le territoire de la commune ne comporte aucune surface boisée.

Visitez le village. Vous vous trouvez devant le Relais de L'Amitié